La parole est au Président !

Fin de la série relative au Covid-19 avec Didier Cauchy, Président de l’ACVA et du VAFA. Comme les athlètes et les coachs, Didier nous a répondu sans détour avec sincérité et clairvoyance. Bonne lecture !

  • Comment vis-tu personnellement le confinement ? Je présume que ce n’est pas chaise longue.
    • Etant dans la finance, je pense n’avoir jamais autant travaillé ;). Tout se passe par téléphone, donc on enchaîne les rdv. Le 1er mois de confinement en télétravail a été éprouvant cela se calme un peu depuis 8 jours.
  • Ton entourage proche a-t-il souffert directement du covid-19 ?
    • Oui, certains de mes proches ont eu des symptômes qui les a mis en difficulté physique et en stress, cela nous  a inquiété pendant plusieurs jours, mais tout est rentré dans l’ordre.
      C’est quand nos proches sont touchés et souffrent qu’on appréhende mieux les mesures de confinement.
  • Venons-en au club. Voire toutes les activités arrêtées, ce doit être un crève-cœur pour un Président ?
    • ACVA - Page 27 sur 62 - Seul on va plus vite, ensemble on va plus loinOui effectivement devoir arrêter les entraînements les compétitions, est un crève-cœur mais la santé des athlètes, des bénévoles, des dirigeants passe avant tout.
      J’avais préconisé le jour de notre AG, 8 jours avant le confinement, des règles de distanciation, qui force est de constater n’ont pas été suivies  par tout le monde et ont provoqué quelques moqueries. Je pense donc que les mesures prises par notre gouvernement étaient plus que nécessaires afin de protéger les personnes contre elles-mêmes.
  • Le club souffre t-il comme les entreprises ? l’emploi des 2 salariés est-il menacé ?
    • Pour le moment le club ne souffre pas car nos trésoriers sont des personnes prévoyantes et les efforts depuis 2 ans effectués pour optimiser les finances permettent de rester sereins.
      Ce qui permet également d’envisager avec sérénité l’avenir de nos deux salariés, qui sont aujourd’hui en chômage partiel. (demande effectuée)
  • Le meeting a été annulé, Fretin a annulé les 10 km. Quel impact sur le club ?
    • L’impact est plus sportif que financier pour le meeting qui ne dégageait pas de bénéfice, je dirais même que nous allons faire quelques économies ( si dans cette période on souhaite être positif).
      Sur le plan sportif c’est plus embêtant, comme pour tous les sports actuellement on se dirige vers une année blanche ce qui pour les entraîneurs et les athlètes est une mauvaise nouvelle, mais tout le monde est dans la même galère.
      Pour nos amis Fretinois par contre, l’annulation des 10 km est problématique car c’est une ressource financière importante qui disparaît pour 2020
  • Que penses-tu de la gestion de la FFA et de la Ligue face à cette pandémie ?
    • Comme nous ils subissent les directives gouvernementales et essaient de s’adapter au mieux. C’est difficile pour tout le monde et je ne me permettrais pas de critiquer qui que ce soit, l’entraide prévaut dans ces moments très très compliqués
  • La FFA a indiqué que les licences seraient valables jusque fin octobre. Qu’en penses tu ? En septembre la trésorerie ne risque-t-elle pas de souffrir ?
    • Je pense que c’est une bonne décision qui permettra de reprendre progressivement, pour tous les acteurs des clubs et d’éviter d’être dans l’urgence début septembre. N’oublions pas que par le passé les licences étaient valables bien après le 31 août.
  • L’Ekiden le 11 octobre se fera t-il à coup sûr ?
    • A la minute ou je parle oui l’Ekiden aura bien lieu. Nous restons cependant très vigilants sur l’évolution de la situation sanitaire et réfléchissons aux conditions d’indemnisations en cas d’annulation afin d’éviter que les athlètes, les sponsors et le club ne soit pénalisés.
  • Comment réagissent nos partenaires et sponsors ? Sont-ils toujours à nos côtés ?
    • ACVA : ACTU A TOUT VA - ACVAJuste avant le coronavirus une grande partie de nos sponsors nous avait confirmé leur présence a nos côtés, je dois les recontacter prochainement pour savoir si le coronavirus n’a pas changé la donne, car vous le savez beaucoup d’entreprises sont impactés financièrement par la situation de confinement actuelle.
  • Comment vois tu l’après 11 mai, la reprise ?
    • J’attends les directives de notre gouvernement, de notre ligue et de notre mairie pour savoir ce que l’on pourra faire et dans quelles conditions :  distanciations, utilisation des installations sportives etc… Il ne semble pas raisonnable d’anticiper quoi que soit à ce sujet ; notamment pour les entraînements collectifs.
      Je pense qu’il faut envisager une vraie reprise pleine du club après les vacances, si l’épidémie n’a pas un deuxième pic… On y verra un peu plus clair après le 11 mai.
  • Enfin un petit mot pour le millier de licenciés du VAFA.
  • L’athlétisme vous a permis d’acquérir de solides bases physiques et psychologiques pour passer cette période inédite et  difficile. Nous vivons une période compliquée  qui perturbe le monde entier et qui sans aucun doute vous rendra plus fort pour le reste de votre vie sportive, professionnelle et personnelle.
    Bien sûr, chacun souhaite retrouver les stades les routes les chemins au plus vite….. Cela viendra tôt ou tard. Dans l’incertitude, respecter les règles de confinement et de distanciation même quand le confinement sera levé de manière partielle. De votre civisme dépendra  l’avenir de très nombreuses personnes : personnel hospitalier,  personnes fragiles, parents , grands parents etc.

    Pour vous permettre, nous permettre de retrouver une vie normale , il faudra que chacun fasse tout ce qui lui est possible pour éviter d’être un acteur à la propagation de ce virus. Portez-vous bien et à très bientôt sur les stades, les routes et les chemins. Mais pour le moment restez chez vous.


VAFA - ACVA

Seul on va plus vite ensemble on va plus loin !

Merci Président, merci Didier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *