Arthur GERVAIS – Mars 2019

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, plein air

Maxime Delobel Photography

DL : A peine 3 ans d’athlétisme et déjà en équipe de France pour la 3ème fois, et qui plus est au Championnat du Monde de Cross ! Tu dois te pincer des fois pour y croire ?

AG : C’est vrai que parfois en revoyant tout le chemin parcouru je me dis que c’est assez incroyable ! Même si j’ai eu des objectifs élevés assez tôt dans mon parcours athlétique.

Après ma 8ème place à mes premiers championnats de France de cross, 2 mois seulement après avoir commencé l’athlétisme je me suis permis de rêver du maillot et d’en faire un objectif ! Mais à l’heure actuelle ma réussite est bien au-delà de mes espérances. 

DL : Comme d’autres champions régionaux, Simon Denissel, Jimmy Gressier et même Hugo Houyez, tu n’es pas athlète depuis ton plus jeune âge. Ce serait cela le secret de la réussite ?

AG : Je ne sais pas vraiment. Le point que l’on a en commun c’est que l’on a débuté par le foot, et je pense que c’est une bonne école du dépassement de soi quand on a une certaine « grinta ». On a forcément envie de tout le temps avoir la balle et donc on court partout. On va forcément posséder et améliorer notre base foncière qui est importante dans le demi-fond. 

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes souriantes, personnes debout, chaussures et plein airDL : Je présume que l’ambiance en équipe de France et au club n’a rien à voir ou presque…

AG : C’est vrai que les ambiances ne sont pas pareilles. L’ambiance au sein du groupe de Rocko est incroyable. On rigole tous ensemble, on se charrie tous les uns les autres, mais on a surtout envie que tout le groupe réussisse et les encouragements à l’entrainement et en compétition sont omniprésents.

Mais le plus important dans le groupe c’est que personne ne se prend la tête. Il n’y a jamais eu d’embrouille entre les membres du groupe. En équipe de France, même si je commence a bien connaitre le collectif, on est vraiment focus sur la perf, donc de temps en temps à l’entraînement dans les stages il y a des moments « chauds » et quelques tensions. Mais en dehors de la piste et lors des compétitions il y a une super ambiance et on est un bon groupe de potes. C’est toujours un plaisir de partir en stage national ou en sélection. 

DL : Tu as porté le maillot bleu pour la 1ère fois à Tilburg aux Europe de Cross, raconte nous cette première fois.

Résultat de recherche d'images pour "arthur Gervais"AG : C’était une superbe expérience puisque l’on était avec les plus grands comme Hassan Chadhi, Jimmy Gressier, Alexandre Saddedine, Mahiedine Mekhissi ou encore Rénelle Lamote et Sophie Duarte. Forcément en étant entouré de grands champions on engrange de l’expérience et également pouvoir échanger avec eux, nous motive à atteindre le même niveau qu’eux, pour pouvoir vivre ce qu’ils ont vécu. 

DL : Cet hiver on t’a vu partout ou presque, en salle et dans les labours. L’an prochain tu passes « Espoir » pour 3 ans. Avec Rocko comment voyez vous les choses ?

AG : Je voulais vraiment faire une grosse saison cette année pour montrer que l’on pourra compter sur moi les saisons à venir. En Espoir on ne va changer aucune habitude : prépa cross l’hiver avec comme objectif les Europeset France sur court pour l’instant.

Et l’été on ne sait pas encore si on va monter sur 5000m, cela sera en fonction des résultats de cet été à mon avis. 

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes debout et plein airDL : Après Aarhus, un break puis rapidement il faudra te préparer pour la saison estivale. Sur quelles distances verrons nous  « Tutur » en piste, et quelles sont tes ambitions ? Il me semble que tu as fait une croix sur le steeple…

AG : Oui, un break d’une semaine puis je partirai en stage pendant 2 semaines afin de préparer au mieux la piste. Je vais tout miser sur le 1500 cet été et faire un peu de 800.

J’ai comme objectif un très gros chrono ( 3’42 »00) et également les championnats d’Europe sur piste où je rêve d’une médaille. 

DL : « Tutur » c’est bien ton surnom dans le groupe ? Qui t’a donné ce doux surnom, Rocko peut-être ?

AG : Oula, euh, c’est venu assez naturellement je ne sais même pas pourquoi on m’a appelé avec ce surnom, mais c’est resté et je trouve cela assez marrant. Même en équipe de France on m’appelle Tutur pour tout avouer. 

DL : Ton coach semble bien souvent plus content que ses athlètes de leurs performances. Si tu devais présenter en quelques mots, Coach Rocko, puisqu’on en est aux surnoms,  que dirais-tu ?

Résultat de recherche d'images pour "arthur Gervais"AG : C’est un passionné, il est toujours là et il se sacrifie pour nous. Le voir faire tant d’efforts, on a forcément envie de lui rendre la pareille et l’on se donne à fond à chaque séance et chaque compétition.

Et puis surtout, vu le nombre de résultats qu’il obtient c’est forcément un coach très doué. Le groupe lui donne une entière confiance.

DL : Cette année tu as intégré STAPS à Lille. Facile de concilier sport et études ?

AG : C’est pas facile tous les jours, devoir travailler après une grosse séance est pratiquement mission impossible, et j’ai souvent cours à 8 h donc j’ai des nuits courtes si je ne me couche pas tôt. Mais mon statut de sportif de haut niveau me permet d’avoir quelques privilèges et forcément j’en profite. 

DL : Passons à un petit questionnaire flash, tu as droit à 1 joker (pas utilisé NDLR).

  • La dernière chose que tu fais avant de t’endormir ?  En général je suis sur les réseaux sociaux ou je regarde un peu le foot le week-end ou les jours de ligue des champions.
  • Ton plat préféré ? J’adore manger asiatique je pense que je pourrais manger des sushis ou du riz cantonais sans jamais me lasser. 
  • Le plat, boisson ou aliment qu’il t’est impossible de manger ?  Les épinards et les choux de Bruxelles impossible à avaler. 
  • Ta musique (genre, artiste, groupe,…) préférée ?  J’écoute vraiment tous les styles cela peut aller de Queen à Eminem. Mais j’avoue que j’ai un gros faible pour le groupe Linkin Park. 
  • Le plus chambreur dans le groupe 1/2 fond ? Le plus bosseur ?  Le plus chambreur c’est le coach bien évidemment ! Mais Hugo Houyez ou Morgan False sont pas mal non plus. Après je n’arrive pas à dégager un membre du groupe vraiment dur au mal, le groupe en général bosse bien. Mais c’est vrai que l’été Thomas Desrumaux c’est peut être celui qui se met vraiment dans le rouge à chaque séance. Mais je peux plutôt citer les fainéants mais je ne dirais aucun nom !
  • Le sportif ou athlète qui est sinon ton idole, un modèle ou un personnage que tu admires. L’athlète qui m’impressionne le plus est Alexis Miellet je pense, pour avoir pu admirer ses qualités lors de la finale des France élites. Je peux dire que c’est un peu devenu un modèle. Après j’ai une obsession avec Jakob Ingebritsen c’est le meilleur mondiale de mon année et forcément une certaine envie de le battre, je regarde un peu tout ce qu’il fait. 
  • L’appli ou site internet au(x)quels tu es accro. ? Les bilans Français et mondiaux sur le site de la FFA ou de l’IAAF.
  • Ton juron préféré ? Fils de maïs 😀
  • L’expression que tu dis tout le temps, s’il y en a une ? Je n’ai pas d’expression particulière qui me viennent en tête. Il y’en a trop et elles changent tous le temps.

L’image contient peut-être : 11 personnes, dont Carole Vidal, Morgan False, Margaux Sieracki, Hugo Hyz, Tiffany Hall et Alex Mory, personnes souriantes, personnes debout, ciel et plein airDL : Enfin pour terminer, un message pour les 1027 autres licenciés du VAFA ?

AG : On forme une belle famille, Venez tous aux interclubs c’est un des moments les plus importants pour le club et on veut donner de la voix ! Puis n’oubliez pas que le plaisir est la clé de la réussite !

DL : Merci Arthur !

© Didier LIEVEN – ACVA – VAFA