Des Coachs pas si Covid de sens !

Des coachs du club, Olivier Harduin (Coachy) – Trail, Olivier Rock (Rocko) – 1/2 fond, Thierry Nuttin – Marche athlétique et Eric Chauchoy – Haies, nous ont fait l’amitié de répondre à notre interview. D’autres regards et une vision plus précise de l’après, par ceux qui auront la lourde tâche de vous « déconfiner ». Bonne lecture !

  • Comment vivez-vous personnellement cette période de confinement ?
    • Coachy : En télétravail avec également beaucoup de recherches pour une réorientation professionnelle envisagée à partir de cet été, bref je suis bien occupé. J’accompagne également ma compagne Anaïs ( éducatrice sportive ) sur des tutos  « santé » qu’elle élabore pour le service des Sports de Villeneuve d’Ascq.
      Une semaine sur deux j’ai également mes enfants à la maison et je les accompagne donc dans leurs devoirs que le collège et le lycée fournissent fort généreusement. Je vous assure que moi aussi j’attends impatiemment la récré sur ces journées…
      Et puis sinon je trouve enfin le temps de faire de la PPG ( et même d’apprécier ça ! ), de bouquiner un peu plus et regarder enfin un tas de films, séries, documentaires… D’ailleurs en passant, je conseille la série « Chernobyl », le film « Green Book »  et le docu «Free to Run ». (je plussoie NDLR)
    • Rocko : Un peu difficilement car je suis tous les jours dehors avec ma profession, mais comme nous n’avons pas le choix, on s’adapte. Du coup on passe du temps au jardin (la chasse aux pissenlits est ouverte !!)
    • Thierry : Je pense qu’il ne faut pas trop se plaindre, avec la santé, un travail et un salaire assuré, une maison et jardin , y’a bien pire, mais dur dur de ne pas échanger avec nos enfants, nos amis, nos athlètes …..
    • Eric : Il y a des jours avec et des jours sans ! J’essaie d’aller courir, marcher ou faire du vélo une fois par jour. J’ai la chance d’avoir une maison assez grande avec jardin alors je ne me plains pas trop. Cela dit il y a des jours ou partir toute la journée me manque (golf, entrainement, aller voir la famille ou les amis….). Je suis un vrai signe d’air je ne suis heureux que dehors !
  • Avez-vous été concernés, vous ou vos proches par ce virus ?
    • Coachy : Quelques potes oui, ils ont souvent passé une très sale semaine à la maison mais vont beaucoup mieux aujourd’hui.
    • Rocko : J’ai eu deux amis qui ont été touchés par le Covid-19 mais ils vont bien mieux aujourd’hui. Mes proches n’ont heureusement pas été touchés, on croise les doigts pour la suite.
    • Thierry : Avec de la chance non, j’ai pourtant ma maman aux Bateliers à LILLE où il y a quand même 14 morts!!!
    • Eric : Oui et non ! Pas d’un point de vue de la maladie à proprement parler car pour l’instant aucun proche n’a été gravement malade. Par contre des dommages collatéraux pour mes enfants et beaux enfants qui se retrouvent au chômage partiel pour certains et une qui a perdu son travail car en CDD !
  • On imagine que la présence sur le terrain doit vous manquer cruellement ?
    • Coachy : Ce qui caractérise souvent le trailer c’est son amour des beaux et grands espaces alors ooooh que oui c’est très dur. Quand on a autant soif de liberté et d’évasion, le confinement ça tape un peu sur le casque… c’est certain. Pour moi le terrain est également synonyme d’échanges dans l’effort et de joies partagées, alors bien sûr, être « enfermé » m’est cruel. C’est hélas un mal nécessaire.
    • Rocko: Oh oui en effet, je suis passé de 6 entraînements au club à………rien. Du coup ça fait un grand vide et le terrain me manque comme tout mon groupe d’ailleurs. J’avais tellement d’espoirs pour cette saison car les entraînements étaient très bons et annonciateurs de grosses performances pour certain(e)s. Le stage de Monte Gordo (Portugal) où nous devions passer 10 jours était également très attendu par un groupe motivé comme jamais. Tout cela manque énormément bien sûr mais il faut se dire qu’on sera encore plus fort mentalement l’année prochaine et puis la santé est prioritaire sur le sport donc il faut la prendre en compte.
    • Thierry : C’est indéniable, des liens solides ont été tissés depuis des années , la convivialité commune manque à tous ceux qui plusieurs fois/ semaine échangent et consolident ces liens affectifs
    • Eric : « Cruellement « le mot est presque faible ! Etre avec mes athlètes me manque énormément, surtout en cette période pré-compétitive avec ce soleil radieux, où il fait jour jusque 21 h. J’en bave tout l’hiver à affronter le froid dans un p’tit coin du stade, et là, tout s’est arrêté net quand on a changé d’heure. J’avais préparé un plan d’entrainement pour 5 semaines de travail plutôt spécifique et technique mais bon. Quand je pense qu’il y a un an à la même période nous étions en stage à Barcelone !
  • Que pensez-vous de la gestion du calendrier par la FFA et la Ligue ?
    • Coachy : On trouvera toujours à redire de telle ou telle décision mais je suis persuadé qu’à tous les niveaux tout le monde fait au mieux dans des conditions vraiment pas faciles.
    • Rocko : Au niveau fédéral, la FFA se doit de suivre les directives ministérielles mais la communication avec les licenciés est, je trouve pas très au point. En effet, on apprend souvent par d’autres médias l’annulation de tel ou tel événement avant que la FFA ne le confirme ensuite d’où parfois une certaine confusion. Ce qui me fait peur c’est le nombre de championnats que la fédération veut repousser à la fin de l’été, il risque d’y avoir embouteillage en Août-Septembre ! Du coup il faudra sûrement faire des choix.
      Au niveau de la ligue c’est un peu pareil, on voit beaucoup d’événements qui sont annulés jusqu’à mi-juin donc si qualifications il doit y avoir pour les France, cela risque d’être compliqué pour se préparer dans la Région. Il va falloir voyager pour trouver des compétitions or pour l’instant, les autres départements sont dans le même cas et les frontières avec les pays limitrophes sont pour l’instant fermées. Et puis à mon avis le déconfinement ne se fera pas en une fois et je ne suis pas sûr que les regroupements pour s’entraîner et organiser les compétitions soient autorisés avant un bon moment hélas.
    • Thierry : Nous devons tous être à l’écoute des scientifiques pour quelque reprise que ce soit en toute sécurité. Trop rapide, une deuxième vague anéantirait toutes nos ambitions
    • Eric : On ne peut pas leur reprocher d’avoir pris les devants car en matière de programme il faut anticiper. Il n’y aura donc  pas ou peu de compétitions cette saison et surtout pas de championnat de France jeunes cette année. Il va y avoir des déçus à commencer par moi. Maintenant ce sera un jour à la fois et on s’adaptera.
  • Comment motivez-vous vos troupes sans calendrier ou objectif précis ?
    • Coachy : « Trailer » c’est avant tout un état d’esprit , alors enfermés ou non, on reste des Trailers et la motivation est toujours là ! Il y a naturellement de la frustration et un peu ( beaucoup ) de déception car nous avions tous des objectifs précis et nous étions jusqu’au confinement dans un rare état de forme : 1er au TTN Court en Equipe et en individuel Homme avec Corentin Hingrand et Femme avec Anaïs Gonzalez, du jamais vu !
      Mais ces émotions « négatives » sont « inutiles », il faut donc rapidement les recycler en regardant de l’avant et se préparer dès à présent à refaire aussi bien si ce n’est mieux en 2021 ! Il ne faut pas trop se focaliser sur la fin d’année 2020, il y a encore trop d’incertitudes. On prendra ce qu’il y a à prendre mais ne pas se mettre de véritables objectifs de performances pour éviter une éventuelle rechute psychologique, synonyme d’usure du mental et de la motivation en cas de nouvelles annulations. Il faut juste se remettre bien en condition, être suffisamment prêt pour ne pas se blesser et trouver du plaisir sur des « courses coup de cœur », reprendre progressivement ses habitudes d’athlètes, se réconcilier doucement avec la compétition bref prendre le temps de prendre du bon temps.
      Quand les athlètes se sentiront rassurer physiquement, tactiquement et psychologiquement sur leurs conditions de performeurs alors là on pourra commencer à sortir les crocs et les griffes et à se lancer dans l’arène ! J’envisage le véritable passage à l’action à partir de la saison des cross… je croise les doigts.
    • Rocko : Difficilement je l’avoue, pas évident de rester en contact les uns avec les autres. Je n’ai d’ailleurs pas de nouvelles de certain(e)s hélas. J’ai instauré un système avec les athlètes en les prévenant que je ne mettrai pas de séances sur la page Facebook du groupe pour qu’ils ne se sentent pas obligés de s’entraîner s’ils ne se sentent pas en sécurité pour pratiquer dans la légalité. Par contre ceux qui désirent les séances m’envoient un texto et je leur donne la séance.
      2 fois par semaine je mets sur le groupe Facebook une séance de PPS (Mercredi) et une de PPG (Samedi). Libre à eux de la faire ou pas.
    • Thierry : Ayant appelé tous les marcheurs plusieurs fois. Le plus important et de conserver un minimum de condition physique, vélo d’appart, escalier, tour de son quartier plusieurs fois, pompes, abdos , …..
    • Eric : Pour ne rien te cacher je ne peux pas les motiver pour cette saison. S’entraîner en athlétisme sans objectif de compétition est pour moi impossible, ou bien on fait du sport loisir comme en ce moment !
  • Pour vos disciplines respectives, quelles sont les qualités qui seront les plus atteintes, force, vitesse, endurance, technique ?
    • Coachy : Pour le trail ça sera clairement l’endurance… On est pour la plupart sur des formats de courses de 3h à 10h voir plus… Dans ces conditions il est difficile de maintenir son endurance avec des sorties autorisées d’une heure. Mais pas mal d’athlètes ont carrément pris goût au Home-Trainer et je les vois s’avaler des étapes du Tour comme des dingues ! C’est très bon signe, même si on est sur des sollicitations musculaires différentes de la course à pied, ça permet tout de même de travailler autant en force qu’en vitesse et surtout d’entretenir notre sacrosaint « cardio » ! Et puis les articulations soufflent un peu 😉
      Pour la technique, rien ne vaut le terrain mais là on passe beaucoup plus de temps sur le renforcement spécifique qui est trop souvent délaissé. Je suis ravi de voir mes athlètes réaliser de nombreux exos sur Swiss Ball, Bosu, corde à sauter, etc… Tout le monde va revenir avec des chevilles et des genoux souples et solides comme jamais !
      Nombreux sont celles et ceux qui en profitent pour découvrir le Pilates, des exercices de respiration, la sophrologie et même différentes techniques de préparation mentale. Ce sont des clefs majeures dans la réalisation de la performance et des atouts certains dans l’entraînement des athlètes ; j’espère que ces nouvelles bonnes habitudes resteront !
    • Rocko : Pour le demi-fond c’est surtout les qualités de vitesse et de force mais aussi les séances lactiques qui vont manquer, il faudra être vigilant à la reprise pour voir les réels manques chez les uns et les autres.
    • MARCHE ATHLÉTIQUE David Vandercoilden a cessé de fumer pour faire ...Thierry : L’endurance, est la base de notre sport, mais , si on ne préserve pas les qualités techniques de base, déroulement du pied, jambes tendues , travail bassin….. , il faudra deux mois pour ré-enregistrer ce mouvement typique.
    • Eric : Pour la discipline des haies, les qualités les plus impactées sont la technique course et franchissement ainsi que la puissance qui découle de la force avec des charges importantes (salle de musculation) et de la vitesse (courses en pointes à des vitesses proche des 100%).
  • Que pensez-vous des tutos qui fleurissent un peu partout ? Ne risque-t-on pas de développer des qualités au détriment d’autres ?
    • Coachy : Je me félicite d’abord que ces partages de connaissances et d’échanges se soient faits aussi rapidement, comme par réflexe ! C’est révélateur d’un magnifique état d’esprit qui ravit le coach que je suis. Plusieurs Trailers postent ainsi leurs séances sur la page Facebook dédiée à la Section trail, chacun son style, sa personnalité, c’est extra et ça permet autant d’entretenir les liens de l’équipe que de booster la motivation à l’entraînement. Je leur en suis fort chaleureusement reconnaissant.
      Evidemment quand on tombe sur des tutos divers et variés sur les réseaux sociaux il faut toujours prendre du recul et savoir parfois adapter les exercices et/ou la méthode à sa propre condition physique mais globalement en me promenant sur bien des pages, je ne suis pas tombé sur beaucoup d’hurluberlus. En tout cas tout ce qui est posté sur la page de la Section est 100% « Coachy Certified » 😉. Mais pour revenir plus précisément à ta question, j’y vois plus au contraire une chance de travailler enfin des secteurs trop souvent oubliés.
    • Rocko : Ce qui me fait peur surtout, c’est que chacun y va de son petit tuto, on y voit tout et n’importe quoi. On ne devient pas entraîneur du jour au lendemain cela demande des années de pratique. Mais je fais confiance aux athlètes pour savoir ce qu’ils doivent faire. Ce qui me fait plus peur est le phénomène « Strava » où certains prennent un malin plaisir à faire mieux que le copain, il risque d’y avoir une surenchère qui se paiera tôt ou tard.
    • Thierry : Du bon et du moins bon à sélectionner en fonction des possibilités et des envies.
    • Eric : Les tutos qui inondent la toile peuvent être intéressants à condition de savoir faire le tri et de bien analyser l’objectif de travail vers lequel on veut aller. Pour notre discipline il faut privilégier les exercices de renforcement et de gainage pour continuer à travailler l’endurance de force ainsi que les exercices de course à des allures soutenues en nature. Privilégier de faire les exercices dans un jardin ou en nature pour éviter l’asphyxie du milieu confiné qui pèse déjà lourdement dans notre vie quotidienne !
  • Avez-vous des craintes pour la reprise ; risque d’en faire trop par exemple ?
    • Coachy : Evidemment et ça peut se comprendre… mais ça sera mon rôle de Coach de sûrement remettre une p’tite couche de frustration en calmant les ardeurs de certain(e)s 😊.
      Il y aura donc en amont un message clair et un accompagnement spécifique de ma part quant aux conditions de reprise. Il y aura une méthode bien particulière et un calendrier cohérent à définir, il faut en effet avant tout éviter l’avalanche de blessures qui se produira fort logiquement si on la joue « lâcher de vachettes » 😊 ou coup de sifflet de récré ! Ma première préoccupation sera ainsi d’éviter les bandages et le Synthol…
    • Rocko : Mes craintes se basent plutôt sur le décrochage de certains athlètes qui n’étaient pas trop assidus pendant l’hiver et qu’une saison « piste » aurait sûrement reboosté. En faire trop je ne pense pas, ce sera d’ailleurs notre rôle de coach de veiller à ce que certains n’essaient pas de rattraper leur manque d’entrainement trop vite.
    • Thierry : Une programmation précise, écrite et ordonnée sur plusieurs semaines doit s’imposer, identique après un ou deux mois de blessures par exemple ou aussi après une grosse coupure de fin de saison
    • Eric : Il faudra sans doute freiner certaines ardeurs, mais je leur permettrai de chausser leurs pointes dès les premières séances car l’envie de mordre la piste sera trop grande !

Une bonne séance de reprise ?

      • gammes courses et haies en basket
      • 5 accélérations progressives sur 100 m en basket
      • 2 x 150 m en vite-lent-vite en pointes
      • 3 x 200 m à 90% en pointes
      • Étirement et gainage !

Après ça ils pourront aller dormir tranquille !

  • Un petit message, une conclusion, pour toutes celles et tous ceux qui vous liront ?
    • Coachy : A tous les athlètes de toutes les disciplines, je ne peux que vous encourager à ne pas faire de cette pause, un « temps mort » mais enchainez ces journées avec un tas de découvertes sur les différentes méthodes de préparation, documentez-vous, passionnez vous et PRENEZ VOTRE TEMPS, enfin… Prenez le temps de vous occuper de vous, de prendre du plaisir à faire tous ces exercices qui vous paraissaient auparavant si rébarbatifs.
      Soyez curieux des exercices de respiration, de relaxation, de projection mentale, et j’en passe…  Devenez un athlète différent, plus savant… plus fort ! Mais surtout ne vous repliez pas sur vous-même, prenez le temps aussi de vous occupez de vos proches, de prendre des nouvelles, prenez soin de ce qui vous entoure et vous garderez l’équilibre nécessaire pour avancer de la meilleure des façons.
      Portez vous bien les sportifs et « A votre santé ! » 😉
    • Rocko : Restons patients, préservons-nous ainsi que les autres, la santé est indispensable pour performer, donc soyons vigilants.
      Et pour mon groupe, un petit mot pour leur dire qu’ils me manquent beaucoup mais qu’on ressortira grandi de cette expérience. Prenez soin de vous et de vos proches.
    • Thierry : Toute la « famille » de mon club me manque, bien sûr.  Notre groupe de marcheurs  va vite retrouver ses repères et habitudes. Un athlète c’est quelqu’un qui se bat contre le chrono, contre la douleur, contre les autres.  Vive la France ,vive la République . Vivent les marcheurs bien sûr.
    • Eric : A tous ceux qui liront cet article je voudrais vous dire que vous me manquez et que j’espère vous revoir  rapidement sur le stade afin de partager notre passion qui nous manque temps. Prenez soin de vous et restez courageux !!

Merci les coachs ! Et à très vite vous manquez à toutes et à tous aussi ! Didier Lieven pour l’ACVA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *